« How Much Can You Carry » ou le poids de la vie

De l’Afrique de l’Est jusqu’au fin fond de l’Indonésie, aveuglés par le soleil, nous roulons encore et encore. En mini-bus, en bus, en 4×4. Les paysages varient, les destinations aussi, mais toujours ces marcheurs de bords de route qui semblent porter toute leur vie sur la tête. Telles de fourmis à l’équilibre impeccable, ces femmes (et quelques hommes parfois) portent des montagnes de bois, de bidons d’eau, de nourriture, les récoltes de champs aussi. Le dos courbé parfois, mais toujours le cou droit et le regard fixe, elles vont vendre au marché ou bien ramener les provisions nécessaires à la maison. « How Much Can You Carry » est en premier lieu un hommage à ces porteurs de vie ; ceux dont la vie est lourde et où le sourire et le rire deviennent la clef d’une existence vivable.
De ce constat et car j ai longtemps eu comme sujet de prédilection la consommation dans les pays occidentaux, j’ai imaginé une série à deux niveaux de lecture : un premier plutôt réjouissant et loufoque ; un second plus secret qui fait référence aux divers poids que nous portons tous, qu’ils soient physiques ou psychologiques (le poids des traditions, de l’éducation, etc.) : le poids de la vie. Par exemple au Japon, j’ai souhaité parler, à travers ces photos de kimonos, du poids des traditions japonaises.

Cette série est en cours de réalisation (2012/2013)  aux quatre coins du monde.